S'identifier - Contact

La meilleure défense...



Archive : tous les articles


TRAFIGURA-GDE-DAUPHIN - COTE D'IVOIRE

Le bilan s'alourdit : 10 morts, 69 hospitalisations, 100 000 intoxiqués

• 0 commentaires  • Lu 2711 fois • Version imprimable


Selon Le Monde Afrique, le bilan de la catastrophe d’Abidjan s’alourdit. Comme nous pouvions le craindre, les déversements de toxiques que TRAFIGURA-Claude DAUPHIN continuent toujours à considérer comme banals, ont causé la mort de 10 personnes, il est à craindre que la liste ne soit pas close.

Le Probo-Koala continue de défrayer la chronique, alors qu’en violation de la convention de Bâle, il avait transporté et déversé ses déchets en côte d’Ivoire, il est reparti d’Abidjan, toujours en violation de cette convention et de la convension Marpol pour rejoindre le port de Paldiski (Estonie). Pourquoi les bâtiments militaires français présents sur zone n’ont pas interdit le départ de Côte d’Ivoire ? La France, dans le cadre de l’opération Licorne a bien des ordres d’intervention et d’interposition dans ce pays.

Tous savaient alors que les déchets restants dans les cuves étaient toxiques. Pour les besoins de l’enquête, le Probo-Koala aurait dû être consigné à Abidjan, pour se conformer à la Convention de Bâle qui interdit les exportations de déchets toxiques. Ceux-ci ont rejoint le port de Sillamac à 200 Kms à l’est de Tallinn, la capitale de l’Estonie. Dès lors, le Premier Ministre Estonien avait toute latitude pour déclarer le 12 octobre qu’ « il n’y avait rien qui devrait faire peur, ce n’est pas un poison spécifique », confortant les affirmations de TRAFIGURA.

Le procureur d’Abidjan doit avoir des infirmations contradictoires puisque à cette heure, Claude DAUPHIN PDG de TRAFIGURA est encore en prison à la MACA d’Abidjan et ce depuis un mois...

 

PROBO KOALA, le bateau vendu.

Le 17 octobre, selon l’agence de presse le Patriote de Côte d’Ivoire (opposition), la société grecque PRIME MARINE MANAGEMENT armateur du PROBO-KOALA (battant pavillon panaméen) a vendu le chimiquier impliqué dans le trafic d’Abidjan et 5 autres navires vraquiers et chimiquiers à une société GULF NAVIGATION de DUBAÎ, dont les activités sont identiques à TRAFIGURA : transport de produits pétroliers, produits chimiques et engrais qui bénéficie d'un Joinventure avec la Grèce.

CET ARGENT AURAIT DU SERVIR A INDEMNISER LES FAMILLES DES VICTIMES ET LUTTER CONTRE LA POLLUTION A ABIDJAN.

Des armateurs et affréteurs ayant les mêmes activités pour que perdurent les mêmes pratiques ?...


Voyage du TRAFIGURA (cliquer sur l'image pour agrandir)

 

 

 

 

 

 

 


 


Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

Actualités : cliquer sur les titres pour afficher l'article