S'identifier - Contact

La meilleure défense...



Archive : tous les articles


Qui fait la police à Nonant le Pin ?

• 0 commentaires  • Lu 1359 fois • Version imprimable


Depuis l’arrivée à Nonant-le-Pin de l’entreprise-contrevenante GUY DAUPHIN environnement (en tout petit l’environnement chez GDE), l’ordre républicain est mis à mal :
 
  • un maire se prenant pour un cow-boy, un soir de manifestation, sort son fusil et tire ;
  • un conseiller municipal insulte le passant tel un charretier ;
  • GDE et ses gardiens du site du Plessis se prennent pour la police. Usurpant leurs droits et titres, ces messieurs sortent des limites de leur activité et dès que le lambda stationne à proximité bien que sur l’espace public, aussitôt, ces « gardiens de l’intérieur » se muent en gardiens de l’ordre républicain pour demander des comptes aux visiteurs…

Que des jeunes s’amusent à Nonant-le-Pin à faire voler de drôles de machines au dessus du cimetière, de la voie ferrée et de l’espace environnant, les mêmes cerbères sortent des limites du site, fondent sur les jeunes, relèvent les numéros de voiture et préviennent les forces de l’ordre (dans ce cas, supplétifs d’une police privée), et la maréchaussée enquête sur le champ et interroge les jeunes. Le site du Plessis serait il plus sensible que le pentagone un matin de 11 septembre ?... Y aurait-il une plainte de déposée pour violation de l’espace aérien de Nonant le Pin ? Dans ce cas, il faut prévenir la DGAC que tout survol de la commune de Nonant-le-Pin est interdit et conseiller à GDE, très généreusement, d’offrir à la municipalité des batteries de missiles !

Cet épisode montre aux Nonantais que déjà, c’est GDE qui intimide, qui fait sa loi et la fait appliquer à l’occasion par l’Ordre Républicain et la gendarmerie…

Mais qui est donc cette entreprise GDE, quelle est sa puissance ? Quels sont ses moyens de pression ?
 
  • Pour qu’Alain LAMBERT président du Conseil général valide la « compatibilité du site » avec le Plan Départemental de traitement des déchets, en contradiction de ce plan.
  • Pour que de Rothschild aille avec Claude Dauphin plaider la cause de GDE près des propriétaires de haras du secteur de NONANT-le-PIN ?...
  • Pour que le Préfet du Calvados commette un arrêté illégal sur le maintien in situ de déchets dangereux déposés illégalement dans le Calvados sur trois communes.
  • Pour que la plainte concernant les 150.000 tonnes de déchets déposés illégalement par GDE reste calée sous le coude du procureur de Caen depuis 4 ans ? Alors que le découvreur des dépôts frauduleux n’a pas encore été entendu ?...
  • Pour que le Maire de Caen, averti de rejets de toxiques faits pas GDE dans le fleuve ORNE, en amont de la station de pompage de Caen, ne s’alarme pas ?
  • Pour que le Ministre BORLOO et sa secrétaire d’état n’aient pas fait appel d’une décision inique du tribunal administratif de Caen qui autorise l'installation se substituant à l'autorité règlementaire (GDE depuis, est sponsor du Valenciennes Football Club, cher à BORLOO).

Allons nous laisser GDE, entreprise contrevenante dirigée par des hommes au passé sulfureux, nous confisquer nos espaces, nous polluer notre air et notre eau, restreindre nos libertés publiques et privées, et confisquer à leur seul profit l’espace aérien de NONANT-le-PIN ?...

Pour OREEAT : René HAMEL


 

Mots-clés : , , , , ,

Actualités : cliquer sur les titres pour afficher l'article