S'identifier - Contact

La meilleure défense...



Archive : tous les articles


Etranges fumées au centre de RBA (Refus de Broyages Automobile) de Salaise

Demande de création d'une CLIS (Commission Locale d'Information et de Surveillance) pour GDE

• 1 commentaire  • Lu 5020 fois • Version imprimable


Malgré les dénégations du Groupe GDE faites sur le site Oreeat, les incendies et incidents sont bien à mettre sur le compte des pratiques de GDE Salaise et non comme ils l’affirment, venant du terrain d’exercice des sapeurs pompiers. Prochainement en ligne, un dossier complet sur les incidents et accidents concernant la « vitrine » du Siège de GDE à Rocquancourt (Calvados) va conforter nos évaluations sur les pratiques de GDE.

Ci-dessous, un extrait de la lettre de l'association VIVRE envoyé au maires des communes avoisinantes, après une visite du centre de broyage GDE de Salaise

 

" (...) La Société GDE à Salaise ne respecte pas la réglementation et/ou considère celle-ci comme pas assez contraignante.

En effet, alors que l’enquête publique ne prévoyait que des émissions de poussières, comment comprendre qu’il y ait de fréquents départs d’incendies, des dégagements de fumées de différentes couleurs, malodorantes et sans doute toxiques, envahissant parfois la route départementale (photographiess 1, 2 et 3).

  

  

  
Photographies 1, 2 et 3 : fumées se dégageant du centre de broyage GDE de Salaise


D’abord, pourquoi des fumées se dégagent-elles d’une cheminée alors qu’il s’agit d’un broyeur? Qu’y a t-il dans ces fumées ? Pourquoi des odeurs d’acides, d’huiles et de plastiques en combustion ?
Il semble bien que cela prouve que les carcasses de véhicules ne sont pas dépolluées avant broyage (il suffit d’ailleurs d’observer la façon de travailler pour le vérifier : photographie 4).


Photographie 4 : centre GDE de Salaise

 

Pourquoi y retrouve-t-on des pneus, alors que ceux-ci doivent être collectés par les fabricants (photographie 5) ?


Photographie 5 : pneus en attente de broyage, centre GDE de Salaise

Pourquoi des pneus venus d’ailleurs, par camions entiers, sont déchargés sur le site (photographies 6 et 7) ?


Photographies 6 et 5 : arrivé puis déchargement de pneus par camions au centre de broyage GDE de Salaise

Pourquoi l’industriel ne révèle t-il pas l’endroit où il dépose ou enfouit ses résidus de broyages automobiles, puisque même la DRIRE semble l’ignorer ?

Personne n’est dupe : Le broyeur fait monter la température et il s’agit d’une incinération déguisée, subie sans traitement des fumées. Or il est interdit de brûler des pneus et du plastique à l’air libre! 

Nous avons noté aussi que certains personnels de l’entreprise travaillaient dans des conditions anormales.
Il est temps que ce problème soit appréhendé avec toute la vigueur nécessaire."

Voici le lien qui permet d'accéder à la réglementation avec tous les
textes concernés :
http://www.actu-environnement.com/ae/news/1316.php4
(en colonne de droite tous les textes, arrêtés et décrets de 2002 à
2007)

 Ci-dessous, article paru dans Le Réveil du Vivarais le 23 juin 2007.

Les incendies et les combustions sur les sites GDE semblent en effet beaucoup plus répandus que prétendu par l'industriel : Salaise, Cesson Sévigné, Limay.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... à suivre


Mots-clés : , , , , , ,

Commentaires

manif le 03 07 2009 gde salaise nous revenons par sonar26 le Jeudi 25/06/2009 à 13:49

Un mauvais coup

se prépare contre la santé des habitants de ce territoire.

 

GDE Salaise C'est en cachant ses fumées toxiques que GDE a obtenu en 2003

l'autorisation d'exploiter à Salaise un broyeur géant de ferrailles.

Les habitants et les élus locaux ont été trompés lors de l'enquête publique.

Depuis, nous respirons et mangeons ces rejets toxiques et cancérigènes

de dioxines, d'hydrocarbures  et de métaux lourds, maintenant prouvés et reconnus.

 

Le préfet de l'Isère envisage de prendre

un arrêté autorisant ces rejets toxiques.

 

Il doit l'annoncer en réunion (à 9 H) chez GDE ce vendredi  3 juillet .

 

Les associations VIVRE et Sauvons Notre Futur invitent donc les habitants et leurs élus à un

 

Rassemblement devant GDE

VENDREDI 3 Juillet dès 8h30

 

 

pour demander le respect de la loi et pour refuser cet arrêté scélérat

qui légaliserait la pollution en permettant ainsi à GDE de continuer à polluer,

empoisonner un peu plus la région et nuire à la santé des habitants en toute impunité.

 

 

GDE Salaise, route de Sablons, entre la Nationale 7 et le Rhône,

Sur la N7, au rond point de la Paix (près de Carrefour) prendre la direction Sablons (D 51)

Se munir d’un gilet fluorescent et se garer de l’autre côté du Rhône, côté Sablons.

 

 

 

 

Plus d'infos et plan d'accès sur notre site www.vivreicienvironnement.com/



Actualités : cliquer sur les titres pour afficher l'article