S'identifier - Contact

La meilleure défense...



Archive : tous les articles


La Famille(1) GDE-TRAFIGURA

Voyous(2), menteurs, fraudeurs, prévaricateurs, pollueurs, cyniques.

• 1 commentaire  • Lu 3285 fois • Version imprimable


Les adjectifs pour qualifier la «FAMILLE » GDE-TRAFIGURA, deviennent un bréviaire.

Parler de « Famille » à la manière napolitaine relève d’un constat. Mêmes méthodes, même tentative de pression sur les politiques et les services de l’Etat. « Famille Pinocchio », à propos des cadres intervenant publiquement dans le dossier, les comparer à la marionnette menteuse de Collodi, c’est encore leur faire trop d’honneurs tant ils sont caricaturaux.

Après les huit mois de silences de la direction, après les dénégations dédaigneuses, les tentatives d’obstruction, le rachat du site par un faux nez suisse, les mensonges de Pinocchio GROVALLET, puis ses demi-aveux suite aux contrôles de la DRIRE ; la direction de GDE-TRAFIGURA prise la main dans le « pot de RBA poisseux », déploie le paravent pour isoler Versainville de ses autres sites contrevenants.

L’intervention télévisée « nuage de fumée » à France 3 Basse-Normandie de Pinocchio LE SECH, secrétaire de GDE-TRAFIGURA, est pitoyable :

Mise au point :

  • Non, ces dépôts illégaux ne sont pas liés à un dysfonctionnement ponctuel de l’entreprise, c’est une politique concertée, érigée en méthode chez TRAFIGURA à tous les échelons de la hiérarchie. A Abidjan, en Pologne, Roumanie, Estonie, Norvège et bien sûr dans plusieurs sites en Normandie et peut être en France. Le feuilleton des prochaines semaines va nous le démontrer.
     
  • Non, il ne s’agit pas des seuls RBA produits par GDE à Rocquancourt. Seule, une enquête judiciaire pourra déterminer la provenance de ces déchets en relevant les factures de transport des sociétés ayant amené ces déchets à Rocquancourt, Versainville, Soumont… et peut être ailleurs. Il y a un détournement réglementaire, par importation illégale de RBA provenant des sites de broyage de GDE partout en France. Cela, au moment même où la société GDE-TRAFIGURA tente d’imposer une régularisation de ses pratiques par voie administrative à Rocquancourt.
     
  • Non, n’en déplaise à Pinocchio Le Sech, GDE-TRAFIGURA n’est pas encore propriétaire du site de Versainville, les pièces administratives nécessaires pour ce transfert de propriété sont en suspens.
     
  • Quant au « travail en partenariat avec la DRIRE », évoqué par le même Pinocchio LE SECH, nous croyons plutôt que GDE-TRAFIGURA a communiqué aux services de l’Etat les mesures qu’elle compte prendre pour remédier à son forfait. La DRIRE et ses agents, au service de l’Etat, n’est jamais un partenaire dans ces infractions, c’est un service de contrôle qui a à cœur (avec ses moyens) de faire respecter les lois qui encadrent ces activités industrielles.
     
  • Non ces déchets de Versainville ne sont pas « non dangereux » comme le prétend Pinocchio LE SECH, ils sont pollués par le broyage avec les fluides, parfois mélangés à des boues industrielles, autres pratiques contrevenantes.

Cynique, plus que résipiscent, il affirme que comme à Abidjan, on va assumer…

Au moment où GDE-TRAFIGURA, prétend se lancer sur le marché de la collecte et du traitement de déchets, ses pratiques délinquantes et contrevenantes avérées devront déjà inciter les Préfets des départements concernés par leurs implantations de broyeurs à contrôler tous les mouvements de RBA pour en qualifier les exutoires, légaux et illégaux.

Pouvons nous raisonnablement penser qu’il en est ainsi dans toutes les régions où GDE possède un broyeur… oui, en regard des dernières affaires, et tant il semble que ce soit une culture d’entreprise chez GDE-TRAFIGURA. Rappelons que leur dirigeant Claude DAUPHIN a pu payer sa levée d’écrou de la prison d’Abidjan, son immunité ainsi que l’abandon des poursuites en versant un modeste chèque de 152 millions d’€uro dans l’affaire dite des déchets toxiques d’Abidjan…

Elus et associations, riverains des sites GDE, vous allez pouvoir faire la chasse aux déchets. Il reviendra aux services de l’état de contrôles les volumes de déchets produits par chaque activité et les volumes traités dans les centres agréés sur toute la France.

Sur leurs projets de stockage, à Nonant le Pin, à Plouray, à Guémené Penfao, ils se sont définitivement disqualifiés pour stocker leurs RBA, leurs collectes de DIB et autres déchets, tant leur propension à enfreindre les lois est évidente. A l’heure de la décision, messieurs les Préfets des départements et régions concernés, et Ministères référents vous vous prononcerez à l’aune des constats formalisés par l’enquête en cours et celles à venir.

Déjà, GDE-TRAFIGURA s’est illustrée sur le marché des métaux en pratiquant un « dumping » sur les prix, en sous traitant parfois son volet collecte à des tiers qui défraient encore la chronique judiciaire(3), sommes nous en droit de craindre qu’il en soit de même en matière de traitement des déchets à l’éclairage des pratiques mises à jour dans le Calvados ?...

Après accord de la C.E : René Hamel


(I)
Famille : Groupe d’êtres ou de choses présentant des caractères communs...

(2) voyou, n’est ce pas Notre Président qui a qualifié certains patrons ainsi…

(3) Chronique judiciaire : Convient-il de rappeler que GDE, bien plus que d’autres, est impliqué en France dans de nombreuses procédures de recel de métaux volés, de travail dissimulé, on peut (sans crainte du papier bleu) évoquer dans un cas précis, le travail dissimulé, la complicité de vol, ou la non dénonciation de délit. GDE imposant un accord amiable à l’entreprise volée, fournisseuse occasionnelle de ferrailles, sous produits de son activité professionnelle…


Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Commentaires

Lien croisé par Anonyme le Vendredi 17/06/2016 à 08:18

GDE retrouve la mémoire et lave son linge en famille ! - Nature et Patrimoine C : "Versainville (14) se poursuit. L'entreprise reconnaît maintenant sa responsabilité et l'impute à un dysfonctionnement "ponctuel". Ce n'est pas l'avis de l'OREEAT en première ligne sur ce dossier (voir lien ci-dessus, à lire absolument). http://oreeat.viabloga.com/news/la-famille-1-gde-trafigura Point intéressant, l'entreprise suisse qui a subitement racheté ou tenté de racheter le site à l'automne 2008, serait une filiale de GDE. Le site pollué serait donc en train de devenir la possession de GDE. On retrouve ici le"



Actualités : cliquer sur les titres pour afficher l'article